Mestre Camisa, président fondateur

Jose Tadeu CARDOSO connu sous le nom de Mestre Camisa est dans le monde de la capoeira la référence : il est celui qui a structuré la capoeira lui donnant des règles, une hiérarchie, un système de graduation, et plus encore…

Né en 1956 à Jacobina, à Bahia dans une famille de cinq capoeiristes, il a commencé la Capoeira dans les années 60 avec son frère ainé, Camisa Roxa. Il a ensuite déménagé à Salvador pour vivre dans le quartier de Lapinha, où il a continué à pratiquer la capoeira dans les rodas de rue, principalement dans celles des Mestres Waldemar, Traira à la rue Pero Vaz. Plus tard, il part s’entraîner dans l’académie de Mestre Bimba où il s’est formé. Il a fait le tour de tout le Brésil en faisant des démonstrations de Capoeira dans la troupe de son frère, Camisa Roxa. En 1972, à 16 ans, il décide de vivre à Rio et commence à donner des leçons dans des académies.

À Rio de Janeiro, Camisa s’est consacré à la recherche dans la Capoeira et a développé sa propre méthode d’enseignement, en suivant les concepts de Mestre Bimba. En 1988, Camisa crée le groupe Abadá-Capoeira. Aujourd’hui, cette école est présente dans tous les états du Brésil et dans plus de 53 pays du monde, regroupant ainsi plus de 50.000 capoeiristes.

Mestre Camisa a toujours donné l’accent sur la professionnalisation de la Capoeira, depuis son premier emploi jusqu’à aujourd’hui. Il vit en faisant ce qu’il aime le plus : enseigner la capoeira. Mestre Camisa développe aussi un travail d’aide aux projets d’entités qui ont comme fondement, renverser la situation de misère et l’abandon dans les communautés défavorisées. Dans son association, il y a des professionnels chargés de travailler dans des écoles publiques et privées, universités, clubs, académies, condominiums et quartiers défavorisés.

A Romilly-sur-Seine, le 15 septembre 2012, le Bailleur Mon Logis a décidé d’attribuer le nom d’une résidence au nom de Mestre Camisa, reconnaissant son travail, sa personnalité, son histoire.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0